Articles avec #txt tag

Publié le 22 Février 2012

pour info je ne suis pas (encore) un dessinateur de BD...

Voir les commentaires

Rédigé par QQBlog2

Publié dans #Txt

Repost 0

Publié le 17 Février 2012

La meilleure façon d'intellectualiser la peinture est de grimper dedans et de déblatérer sur nos recoins d'inconscient dans lesquels elle nous balade (ou pas).

Voir les commentaires

Rédigé par QQBlog2

Publié dans #Txt

Repost 0

Publié le 22 Mars 2011

                                                   — Q Q ' s    f  o  m —

Son travail est le résultat d’une expérience obtenue en suivant des procédés théoriques ; ce résultat est une réalisation visuelle, un ensemble illustratif, une œuvre qui prend son indépendance par rapport aux théories initiales : géométrique, physique, symbolique, ésotérique, ludique, …
Il est abstrait dans le sens où le sujet n'est pas reconnaissable mais par son traité figuratif chaque spectateur tend à l'associer à une chose existante comme les enfants avec les nuages. Cette abstraction est variable allant du plan schématique au rendu très matiéré, composée d'assemblage de détails de corps et de machines s'emboîtant se recouvrant et s'articulant à différentes échelles, du moins pour ce qu'on croit y reconnaître.
La composition y tient bien entendu une place très importante. Les bords du support sont associables directement à la lunette d'un périscope, d'un microscope ou tout autre scope fouillant une zone pour en découvrir un max de détails. Tel un explorateur qui après avoir balayé son univers depuis longtemps isole une chose intéressante et la retranscrit, ou ne s'arrête que sur un détail et c'est à vous d'en imaginer le reste. Les bordures de l'image sont des murs mais vous pouvez passez la tête par la fenêtre.
Le traitement de la picturalité passe parle le croquis, l'intensité du trait que l'on retrouve même dans sa peinture. Il permet une retranscription vivante, vibrante et essentielle du sujet. Sur certains travaux le côté plan technique transparaît beaucoup plus, ce qui s'explique par le désir d'analyse et de report du "vu-ressenti". On y voit souvent plusieurs couches se superposant comme sur les clichés radiographiques. Certains y décèleront également une touche manga assimilable aux aspects graphiques et robotiques, ou l'univers du jouet, de la peluche, de la poupée, de cet ersatz de la vie pour enfant.
La forme, pourquoi ces trois éléments récurrents rattachés à un central ? Tout comme les calques qui s'entassent, diverses strates interprétatives s'entremêlent et peuvent être vu comme tel: Une architecture subconsciente ou extra-terrestre. Une sorte de matrice; le corps central est le 'ventre' d’où partent trois membres, des cuisses OGMisées; entre chacune d’elle se trouve un orifice (duquel pourrait sortir ou entrer quelque chose). Je ne connais pas toute sa vie privée mais il y a ce rapport à la mère un peu gore et à la femme en général plus sous forme de fantasmes. Idéalisation, rentabilité (3 jambes, 3 trous, plein de possibilités !) femme objet sans en être une, Hans Bellmer n'est pas loin. Plus poétique, on y verra un retour aux bases de la vie, micro-organismes, êtres tri-cellulaires évoluant dans un milieu sans doute aqueux, portrait d’aïeul : 'nos ancêtres les protozoaires'. Plus chamanique et plus vraisemblable un ressenti du monde et des choses qui nous entourent, les mécanismes de l'existence vus de l'autre côté du miroir, un objet irréel dont il cherche aveuglement le mode d'emploi. L'interprétation est ouverte. Si vous lisez ces lignes vous avez déjà vu certaines peintures et elles vous ont aussi fait voir ce qu'il fallait.

C’est un travail qui à évolué. Dans la continuité du design tel qu'il l’a abordé pendant ses études en Belgique, l’objet créé est supposé servir à quelque chose qui peut-être en dehors de la matérialité. Sa fonction première devient de vivre de façon autonome. Je me souviens de ses premières formes en 1999 qui avaient l’extrémité des 3 membres non définie, hors cadre. Tout était concentré sur ce ventre où quelque chose commençait à pousser; une découverte d'un second corps qui progressivement s'est humanisé et mécanisé. Lors de son année passée au Havre le côté industriel s'est installé nettement dans ses peintures, tandis que dans son grand atelier lumineux d'Ivry sur Seine se sont plus imposés concept, composition et travail du noir sur fond noir, là où tout se joue par le positionnement du spectateur et de l'éclairage. Je découvre ses dernières créations venant d'Auvergne aux formats plus panoramiques dans lesquelles il jongle aisément avec moult techniques.
                                              • Léon QUEHOU •

Voir les commentaires

Rédigé par QQBlog2

Publié dans #Txt

Repost 0

Publié le 22 Mars 2011

En regardant les peintures de monsieur QQ:
Comme dans un aqualand je déambule entre d'immenses vitres d'aquariums géants au travers desquelles évolue un monde à une autre échelle ou un autre plan. Pourtant il s'agit bien du nôtre d'où cette impression de déjà-vu émotionnel. Si l'on pouvait parler de chaman dans notre société aux cinq sens estropiés ou saturés, monsieur QQ en serait un. En m'arrêtant devant ses grands formats il m'emmène de l'autre côté d'un miroir. Il prolonge les deux dimensions de la peinture en une soupe perméable dans laquelle mes sens s'aiguisent; mon œil circule de zooms en zigzags, de soubresauts en circonvolutions. J'analyse je vois des choses mais n'y comprend rien. Où veut-il en venir avec son abstraction. Et puis tout se calme. Mon œil se relâche. Je ne voyais que la partie émergée de l'iceberg. Le hors champs est infini. Je suis de l'autre côté et je discerne de quoi il parle lors de ses élucubrations à propos d'ondes d'auras et de vibrations. Ces peintures sont pour moi de grands portraits d'où surgissent toutes ces "trucs" invisibles.
                                                                                                         • G. FUNET •


Voir les commentaires

Rédigé par QQBlog2

Publié dans #Txt

Repost 0

Publié le 22 Mars 2011

QQ Cosmiquologie,

* Petits Formats : 1 shot 1
Cosmonaute du corps, posé au centre de tous ces astres, j'étais le mieux placé pour évoquer les F.O.M (Formes Organico Mécaniques) de Monsieur QQ pour 1shot.
Sanglé à ma table de non contrôle les mains posées sur un crâne bien réel, je surveillais ces astéroïdes organiques.
Impossible de les repousser, les F.O.M s'organisaient entre elles et autour de moi.
Temps et espace se confondaient, corps et formes aussi.
Quelle évidence! Quelle souffrance! Quel plaisir! Quel orgasme hallucinatoire!

* Grands Formats : 1shot2
Deux mois que les F.O.M, les patients et moi ne faisions plus qu'un quand Monsieur QQ me viola à l'envers! Me prenant tous les composants de ce protoplasme.
Désossé, défluidifié, je dû me recomposer avec les grands formats.
Surprise, lévitation immédiate! Je me suis satellisé pour l'éternité.
Enfin la grille de la théorie générale et de la théorie quantique était résolue...
La solution ne pouvait être qu'artistique.
Merci QQ
                                                                                                         • Pascal ANSELIN •

Voir les commentaires

Rédigé par QQBlog2

Publié dans #Txt

Repost 0

Publié le 22 Mars 2011

Machinerie ternaire
Monsieur QQ explore les FOM depuis plus de 10 ans et l'on se demande à chacune de ses créations si l'on est face à une forme de vie humanoïde ou une machine infernale. Pleine de mouvement, ce tableau renvoie aussi à un objet figé : la BD ! L'alternance du noir et blanc et de la couleur révèle un équilibre chromatique subtil et soigné.
La sensation est aussi ternaire, celle que l'on ressent sur un bon jazz, tout en contrôle d'un déséquilibre imminent. Monsieur QQ l'explique lui-même, les ex-croissances de ses FOM sont souvent au nombre de 3, c'est l'occasion de jouer à « Qui va retrouver mon membre ? ». Un jeu promis à un bel avenir partout où l'impérialisme démocratique se croit plus membré que son voisin en intervenant le premier.

Fuck You Shima !                (diptyque)
Voilà ce qui se passerait si les radiations nucléaires étaient physiquement visibles : un vaste nuage inquiétant, tempétueux, prêt à contaminer tout sur son passage, ressemblerait à ce diptyque. A gauche, l'embryon de Shadok horizontal ressemble à un poulpe moyen plus qu'à un calamar géant. En fuite, il a visiblement peu d'espoir de s'en sortir. Un signe qui ne trompe pas : son bout de queue descendante, révélateur d'impuissance au mauvais moment. Si les opposés s'attirent, ils se détruisent aussi sans ménagement. La dépression est profonde, l'aiguille du baromètre est bloquée à l'extrême gauche, la pauvre. Si le dieu shinto du nucléaire s'appelait Shima, ne serait-on pas en droit de gueuler tous en coeur, ou seul sur son rocher : « Fuck You Shima! » Les petites notes moutarde nous pincent le nez, avec un dilemme sans fin qui nous envahit, là, maintenant : suis-je de droite ou de gauche ? Une question binaire dont on peut bien se foutre.
                                                                                                         • Olivier de PUINEUF •

Voir les commentaires

Rédigé par QQBlog2

Publié dans #Txt

Repost 0

Publié le 21 Octobre 2009

A MORT LA SECTE DE L'ART CONTEMPORAIN !

Voir les commentaires

Rédigé par QQBlog2

Publié dans #Txt

Repost 0